Guide pour les petites entreprises et les micro-entrepreneurs

Ton programme de facturation et de comptabilité

L'économie collaborative : menace ou opportunité ?

Le web a vu naître ces derniers temps quantité de plateformes via lesquelles les utilisateurs partagent biens et services.

Si pour certains, il s'agit d'une chance inestimable de mettre en commun ce que l'on possède, d'autres considèrent le phénomène comme une menace directe à la consommation et à la stabilité des secteurs économiques impactés.

Economie du partage ou économie collaborative

Cela fait des années que l'on parle d'économie collaborative ou d'économie du partage, un concept lié à la révolution numérique, bien que sa pratique date de la nuit des temps.

La philosophie derrière ce phénomène a été justement résumée par la revue américaine Time, qui titrait en 2012 : Today's smart choice: don't own. Share ("Le choix judicieux d'aujourd'hui : ne possède pas, partage.")

Si ton logement est occasionnellement vacant (attention aux conditions du bail, en cas de location !) ou que tu as du temps libre pour transporter d'autres personnes en voiture à l'aéroport, pourquoi ne pas en tirer un bénéfice économique ?

L'économie collaborative : autre chose à partager ?

L'émergence de plateformes telles que Airbnb, Uber ou BlaBlaCar (pour ne citer que les plus célèbres) a révélé un phénomène basique dont parle le sociologue espagnol Jorge Galindo :

Si ces plates-formes existent et se développent, c'est parce qu'il y avait et qu'il y a des besoins entre acheteurs et vendeurs qui ne seraient pas résolus sans elles.

En effet, avec leur naissance, Airbnb ou BlaBlaCar ont comblé un besoin qui demeurait irrésolu jusqu'ici à cause des prix abusifs, de la médiocrité de certains services et de réglementations souvent compliquées.

Au-delà de ça, le succès de ces plateformes vient de l'innovation ouverte et technologique qu'elles ont su créer et de la philosophie défendue : un usage plus efficace et responsable des ressources disponibles (appartements et maisons vides, places de parking inutilisées, etc.), en remettant à l'honneur l'échange de bons procédés entre particuliers.

Et le résultat obtenu est l'économie collaborative.

Opportunités et menaces de l'économie collaborative

Il y'en a qui ont vu dans l'économie collaborative le futur de l'emploi. Il s'agit d'un système qui, comme le résume la plateforme Wikipedia, repose sur :

l’accès, la mise en commun et le partage de biens et de services [qui] peut donner lieu à des cessions de droits de propriété des objets dans des échanges basés sur le don ou le troc [...] dans différents secteurs tels que le logement, les transports [...], l’alimentation, le prêt de matériel, le troc de vêtements, l’entraide entre particuliers, l’échange et le partage d’outils de formation.

Dans ce futur prometteur, les individus seront capables de gagner leur vie sans les contraintes ou s'exposer aux entourloupes de certains employeurs. Les monopoles seront atomisés et les activités humaines se diversifieront.

Mais, pour les plus critiques ou dubitatifs, ici s'arrêtent les opportunités et commencent les menaces : Uber en est l'exemple le plus manifeste, puisque son système a mis en échec l'industrie du taxi, menant de nombreux chauffeurs, dans toutes les grandes villes d'Europe, à manifester dans les rues et à protester contre ce qu'ils considèrent être une dérégulation sauvage.

Nous pourrions résumer ces menaces de la façon suivante :

  • Concurrence déloyale avec les professionnels du secteur affecté. Cela signifie que des particuliers rivalisent avec des professionnels, mais sans se soumettre (la plupart du temps) aux mêmes règles et contraintes. En cela, l'exemple d'Uber est le plus probant.
  • Les droits du consommateur. Si ces pourvoyeurs (non-professionnels) de biens ou services ne se soumettent pas aux règles en vigueur, les consommateurs se retrouvent impuissants en cas de fraude, de faute ou d'arnaque.
  • Salariés et relations de travail. L'absence de réglementation du travail entre les particuliers et les plates-formes pour lesquelles (ou à travers lesquelles) ils travaillent expose les premiers à ce que le sociologue Jorge Galindo appelle "l'exploitation silencieuse". Ces particuliers ne disposent d'aucune capacité de négociation collective lorsque ces plateformes décident de réviser les salaires vers le bas.
  • Quoi qu'il en soit, il est clair que l'économie collaborative est là pour durer. La question est maintenant de savoir comment.

Et comme dans tout changement de modèle économique, il finit par y avoir des gagants et des perdants. Et cela ne se fait pas toujours de la plus fair-play des manières.

Informations générales : Debitoor est un outil permettant de gérer facilement ta facturation en ligne. Notre logiciel de facturation est simple, intuitif et pensé spécifiquement pour les petites entreprises et les micro-entrepreneurs. En plus, l'essai est gratuit pendant 7 jours. Essaye dès maintenant !


Ta facturation très simplement