Lexique

Les termes comptables expliqués de manière simple

Autofinancement - Qu’est-ce-que l’autofinancement ?

Comme son nom l’indique l´autofinancement désigne, pour une entreprise, le moyen de se financer par ses propres capitaux.

L’autofinancement s’avère crucial dans le cas de la très-petite-entreprise (TPE) ou des petites et moyennes entreprises (PME) particulièrement lorsqu’elles sont nouvelles sur le marché.

Lorsqu’un dirigeant a besoin d’investir il peut faire appel à sa capacité de financement, en interne, afin de financer de nouveaux projets.

En quoi consiste l’autofinancement ?

L’autofinancement est la première ligne de capital financier d’une entreprise. Il permet d’en soutenir le development sans faire appel à des acteurs externes.

Le dirigeant d’une entreprise pourra alors faire appel soit à :

  • Ses plus-values. Soit la différence positive entre la valeur des biens produits et le prix des salaires, les investissements et les coûts de production.

  • Son épargne. Soit l´ensemble des sommes mises en réserve et non affectées à la consommation.

  • Ses capitaux propres. C´est à dire des fonds qui ont fait l’objet d’un apport par les actionnaires, les associés, ou bien par les réserves ou le résultat de l’entreprise.

  • Son amortissement comptable. Correspondant à l'étalement du coût d´un investissement sur sa durée d'utilisation

La capacité d’autofinancement (CAF)

La capacité d´autofinancement est la capacité de l’entreprise à pouvoir investir, rembourser ses emprunts, épargner et rémunérer les investisseurs. Elle désigne donc les ressources générées en interne par l'activité de l'entreprise et qu´elle peut utiliser. C’est donc un indicateur important pour investisseurs et banques.

Pour faire simple, c’est le surplus de trésorerie potentiel dégagé par l’activité. Elle se calcule comme suit :

CAF = produits encaissables - charges décaissables

Les avantages de l’autofinancement

C´est un mode de financement sain et peu risqué puisqu’il ne provoque pas de hausse du taux d’endettement.

L’autofinancement contribue à préserver l'indépendance de l´activité de l´entreprise mais aussi une grande flexibilité et des décisions rapidement prises en interne par les dirigeants.

Les limites de l’autofinancement

Bien que l´autofinancement comporte des avantages évidents, il ne procure qu´un financement partiel voir insuffisant à mesure que la structure se développe. Bien sûre, les besoins et la capacité de financement diffèrent d'une entreprise à l'autre. Certaines auront des besoins très surpérieures à leur capacité immédiate.

Aussi, l’entreprise qui fonctionnrait uniquement par autofinancement, investierait dans des sujets peu rentables puisqu´en effet, si le dirigeant fait appel à des levés de fonds, les investisseurs exigeraient un retour sur investissement important.

Enfin, l´autofinancement est dit peu intéressant d’un point de vue fiscale car contrairement aux intérêts d’un emprunt, il n’offre aucune déduction d’impôt.

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp