Lexique

Les termes comptables expliqués de manière simple

Plus de 100 articles pour les entrepreneurs et auto-entrepreneur

  1. Charge à payer
  2. Coût de revient
  3. Coûts directs et indirects
  4. Crédit
  5. Unité d'œuvre (UO)
  6. Résultat financier

Charge - Qu'est-ce qu'une charge ?

Une charge est une dépense ou un coût supporté par l'entreprise dans le cadre de son activité. Elle s'enregistre au compte de résultat.

Notre logiciel de facturation en ligne te permet de gérer tes frais et dépenses en toute simplicité, d'enregistrer les paiements et de toujours garder les finances de ton entreprise à portée de main.

Charges et produits sont deux notions fondamentales en comptabilité. On les retrouve dans le compte de résultat de l'entreprise.

En calculant la différence entre le total des produits et le total des charges, on obtient le résultat.

Caractéristiques d'une charge en comptabilité

Une charge est une opération comptable qui diminue la valeur de l'entreprise. C'est en quelque sorte l'inverse des produits, qui accroissent la valeur de l'entreprise.

Une charge en comptabilité, désigne un coût que l'entreprise doit supporter, ou une dépense qu'elle doit effectuer, dans le cadre de son activité.

Une charge entraîne par conséquent une diminution du résultat de l'entreprise et une réduction de son patrimoine.

À produits constants, plus le montant total des charges de l'entreprise sera élevé, moins le bénéfice réalisé sera important.

Les charges peuvent être réparties grâce à l'outil d'Unité d'œuvre, en fonction de différents critères tels que le nombre d'employés.

Comment enregistrer une charge ?

L'entreprise doit enregistrer toutes ses charges dans son compte de résultat. Avec le logiciel Debitoor, les charges sont comptabilisées comme frais, c'est-à dire dépenses.

Quand une charge est enregistrée, un crédit correspondant doit être enregistré sur un compte d'actif ou de passif, conformément à la comptabilité en partie double.

Par exemple, dans le cas d'un achat de marchandises, l'entreprise enregistre un débit dans le compte Achat de marchandises et un crédit du même montant dans le compte Fournisseur de marchandises.

Avec un autre exemple, le paiement de salaires, l'entreprise enregistre un débit au compte Rémunération du personnel ainsi qu'au compte Charges sociales.

En contrepartie, elle enregistre un crédit au compte Personnel ainsi qu'au compte de Sécurité et assurance sociales.

Les principaux types de charges

Beaucoup de charges sont communes à une grande partie des entreprises, par exemple, les salaires, les loyers et les intérêts d'emprunt.

Il existe potentiellement un nombre illimité de types de charges en fonction des spécificités de l'entreprise et de son activité. On distingue :

a) Les charges décaissables et non-décaissables

Les charges décaissables impliquent une sortie d'argent, c'est-à-dire qu'elles représentent une dépense effectuée par l'entreprise. Ainsi, typiquement, un achat est une charge.

Les charges non-décaissables, elles, n'impliquent pas de sortie d'argent. L'entreprise n'effectue pas de dépense.

Les charges non-décaissables sont typiquement les dotations aux amortissements, les provisions et les diminutions des stocks.

Au niveau du compte de résultat, à l'instar des produits, les charges sont classées en trois catégories : les charges d'exploitation, les charges financières et les charges exceptionnelles.

b) Les charges d'exploitation

Les charges d'exploitation sont toutes les charges nécessaires à l'activité de production de l'entreprise.

On y retrouve par exemple: les coûts d'achat de matières premières, de marchandises et de prestations de service, les salaires versés, les impôts et taxes, les provisions pour dépréciation, etc.

En calculant la différence entre le total des charges d'exploitation et le total des produits d'exploitation, on obtient le résultat d'exploitation, qui fait partie des soldes intermédiaires de gestion (SIG).

c) Les charges financières

Les charges financières correspondent souvent à des remboursements d’emprunt et au paiement des intérêts associés.

En calculant la différence entre le total des produits financiers et le total des charges financières, on obtient le résultat financier.

d) Les charges exceptionnelles

Les charges exceptionnelles ne relèvent pas de l'activité normale d'exploitation de l'entreprise mais de circonstances particulières, à caractère exceptionnel.

Il peut s'agir par exemple, de frais de licenciement ou de frais de remplacement imprévu d'un matériel de production.

En calculant la différence entre le total des produits exceptionnels et le total des charges exceptionnelles, on obtient le résultat exceptionnel, qui fait aussi partie des soldes intermédiaires de gestion.

e) Les charges à payer

Il existe également les charges à payer, qui sont un type de charges particulier, se rapprochant davantage de dettes ou de provisions.

Les charges à payer sont un peu l'équivalent des "produits à recevoir" pour les produits.

f) Les charges constatées d'avance

Les charges constatées d'avance surviennent lorsque l'on a déjà obtenu la facture, avant que le fournisseur n'ait encore effectué la livraison du bien ou la prestation du service.

Calculer ses charges dans Debitoor

Debitoor est le logiciel de facturation idéal pour gérer ses charges, les intégrer dans ta comptabilité, les classer par catégories, et en toute simplicité, comme toujours !

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp