Entreprise
Les instants vrais (www.lesinstantsvrais.re)

Olivia - LES INSTANTS VRAIS

Nous nous sommes entretenus avec Olivia, une entrepreneuse de l'île de La Réunion qui travaille à saisir la beauté des instants simples. Des embruns de douceur qui fleurent bon le voyage !

Entretien

Bonjour Olivia, si tu nous parlais un peu de toi et de ton parcours ?

J’ai 35 ans, je suis maman de deux enfants (10 et 8 ans) et vis sur l’île de La Réunion.

Fille d’un papa photographe, j’ai baigné dans cet univers sans avoir jamais pensé en faire mon métier. En effet, à 19 ans, je pars à Paris pour suivre un BTS Tourisme. Deux ans plus tard, je rentre à La Réunion où j'intègre une agence réceptive.

Il y a 6 ans, je profite de la maternité pour me reconvertir dans le graphisme. Je me passionne alors pour le monde de l’image, travaille quelques temps dans la publicité avant de m’inscrire en CAP Photo en 2012, pour le plaisir.

Du fait d’évènements familiaux douloureux, je développe une autre perception de la vie. A ce moment-là, la photographie devient un exutoire : travailler à figer le beau, l'éphémère, les instants vrais, devient une évidence.

Aujourd'hui, le métier de photographe professionnel, c’est quoi ?

D’abord, le métier de photographe, c'est avoir un regard sur le monde, ressentir la vie intensément et dans ses moindre détails. C'est arrêter le temps. C'est de la générosité, de jolies histoires et des anecdotes partagées. Du soleil, aussi. Et puis, c’est saisir des moments fugaces, en faire des souvenirs, donner une expérience à vivre, faite de surprises et de magie !

D'un point de vue plus technique, l’activité de photographe c'est du travail de terrain, en reportage. C’est un métier à la fois très humain mais aussi solitaire, où l’on passe de longues heures derrière son écran à « post-traiter » les images.

Il faut savoir organiser son « workflow » (flux de travail), revêtir plusieurs casquettes en tant que chef d'entreprise, en s'occupant de la comptabilité, du marketing pour promouvoir son activité, en écrivant des articles et en gérant les mises à jour du site. C’est un métier riche, passionnant et polyvalent !

Aussi, je ne m'ennuie jamais, mes projets sont très diversifiés : je travaille aussi bien pour les particuliers que pour des entreprises, à La Réunion et ailleurs.

Quel sont tes sujets de prédilection ?

L'Amour avec un grand A, l'amour des siens, de soi : on a beau courir après le temps, on a tous besoin d'amour pour grandir et être, pour s'épanouir.

J'aime attraper le bonheur caché dans l'ordinaire, révéler l'exceptionnel et l'infiniment précieux d'un geste, d'un regard, d'une étreinte. J’aime tout particulièrement saisir l’enfance et les moments partagés en famille, à mettre en lumière ce qui fait le sel de la vie, à la recherche de l’émotion et des plaisirs simples.

La générosité, l’esprit de famille, le goût du partage, le bonheur et la sensibilité sont ce qui me guide. Je photographie pou​​r ​garder les yeux grands ouverts, ressentir la vie, m'émerveiller, créer des liens et des images comme une collection de sensations.​

Grâce à l'image, tu racontes des histoires : y'en a-t-il une particulière que tu souhaiterais nous raconter ?

J’ai en tête une anecdote, à la fois drôle et émouvante. C’était par un joli samedi de mai, à La Réunion, lors des préparatifs d’un mariage. Je suivais la future mariée.

La scène se passe dans un salon de coiffure, une petite case créole pleine de charmes. Les amies de la mariée sont venues nombreuses, les enfants aussi. L'ambiance est bon enfant et tout le monde s'affaire aux derniers préparatifs.

Mais entre coiffure et maquillage, il ne reste qu’un lieu où se vêtir en toute intimité : les toilettes.

La mariée s'est faufilée avec sa maman, et je les rejoins. Les murs sont rouge passion, c'est beau et émouvant. Il ne faut donc rien rater de l'instant, mais les contraintes techniques sont nombreuses : le lieu est étroit, manque de lumière et il faut cadrer de façon à cacher qu’il s’agit des toilettes !

Et j'assiste à l'image très touchante d’étreintes entre la future épouse et sa maman, et l'émotion d'une mère qui marie sa fille.

Les copines trépignent à la porte des toilettes, le cœur bat la chamade. Dans quelques minutes à peine, elle va découvrir son futur époux !

Sur quel projet rêverais-tu de travailler ?

Un voyage photographique. Partir pour l'inconnu, sans attente, se laisser porter par les surprises de la vie et les rencontres. En fait, je rêverais de retourner au Ladakh ! C'est le Tibet indien, à l'extrême nord de l'Inde, non loin du Pakistan.

C'est l'un des plus beaux voyages que j’ai faits : les paysages sont grandioses, arides, les montagnes majestueuses. Nous sommes partis à l’aventure avec mon mari, loin de tout, pour un trekking de plusieurs jours à la découverte d'une autre culture. Nous dormions sous tente, avons gravi des sommets, visité des monastères, profité de la nature et nous nous sommes reconnectés à l'essentiel.

Mon seul regret, c'est qu'à cette époque je ne faisais pas de photo ! Et les souvenirs s'estompent…

Tu utilises Debitoor, qu'en penses-tu ?

Debitoor est LE logiciel qui m'a réconcilié avec la comptabilité. Finies les prises de tête pour faire ses factures ! J'apprécie l'esthétique : l'interface est simple, claire et efficace, et propose des conseils et astuces ! Le contrat est rempli : gain de temps et optimisation du flux de travail, avec la possibilité pour le client de payer en ligne directement depuis la plateforme.

L'équipe est dynamique et réactive, et toujours à la recherche de solutions pour faciliter la vie de l'entrepreneur.

Merci Debitoor !

Et un grand merci à toi aussi !

Ta facturation très simplement