Lexique

Les termes comptables expliqués de manière simple

Plus de 100 articles pour les entrepreneurs et auto-entrepreneur

  1. Fusion d'entreprise
  2. Service
  3. Croissance interne

Economie d’échelle - Qu'est-ce qu'une économie d'échelle ?

Les économies d'échelle se définissent comme une diminution des coûts de production à la suite d’une augmentation de la production marginale.

La notion de production marginale quant à elle représente les variations de la production engendrées par l’apport en capital humain ou de moyens de productions supplémentaires.

La notion d'économie d’échelle peut expliquer la notion de fusion d’entreprise. En effet une fusion ou une acquisition permettra à l’entreprise de se rapprocher de sa taille optimale sur le marché.

La réalisation d’économies d'échelle a un impact sur le comportement d'une entreprise mais aussi sur le secteur dans lequel elle évolue ainsi que sur la concurrence.

En effet, des économies d’échelle importantes permettent une meilleure position sur le marché en offrant de nouvelles opportunités commerciales et intellectuelles (pour ce qui est de la recherche et le développement).

Principes d'une économie d'échelle

Les économies d’échelle, à ne pas confondre avec les rendements d’échelle est un concept relatif aux techniques de productions, au producteur donc, sans lien direct avec la dimension du consommateur, sa demande de biens et de services.

Les économies d’échelle ne peuvent être analysées que sur une longue période, au cours de laquelle les facteurs de production, qu’ils soient humains ou matériels sont variables.

Elles sont liées aux rendements d’échelle qui mettent en relation les quantités produites en fonction du volume et de la variabilité des facteurs de production utilisés dans le processus de productif. Un rendement d'échelle croissant signifie alors qu’une économie d'échelle est réalisée sur les coûts de production.

Caractéristiques des économies d’échelle

Les économies d’échelles interviennent à plusieurs niveaux au sein de l’entreprise, que ce soit au niveau du capital, ou dans la chaine de valeur, incluant les activités de marketing et de communication. Nous distinguons ici deux types d’économies d’échelle. Les économies d'échelle internes et les économies d'échelle externes.

Economies d’échelle internes

Les économies d'échelle internes résultent de décisions en interne concernant par exemple des techniques de travail permettant de réaliser des économies. Plus l’entreprise est de taille conséquente (ainsi que son volume de fabrication), plus de nouvelles opportunités de gestion apparaissent telles que la division du travail afin de dégager de nouvelles capacités.

Ceci montre l'importance de la technique de production mais aussi l’importance de la formation pour réduire le nombre d’erreurs et une production plus fluide. Ces pratiques profiteront à un accroissement de la croissance interne.

Economies d’échelle externes

Les économies d'échelle externes sont relatives à l’influence d’une entreprise sur son environnement et les avantages qui en découlent. Elles ne sont pas uniquement le fait de l’entreprise en question. En effet, si la concurrence fait des erreurs stratégiques, l’entreprise pourra plus facilement bénéficier d’un certain pouvoir sur le marché.

Ce concept est fortement lié à la taille de l’entreprise qui réalisera davantage d’économies d’échelles si elle se rapproche du pouvoir de monopole. Une entreprise en situation de monopole aura aussi plus de facilité à accéder à certaines ressources, notamment une aide des pouvoirs publiques.

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp