Lexique
Lexique de comptabilité de Debitoor
Joint venture

Joint venture - Qu'est-ce qu'une joint venture ?

Une joint venture ("coentreprise" ou "opération conjointe" en français), désigne une entreprise fondée sur la coopération d'au moins deux entreprises indépendantes.

Si tu souhaites en savoir plus sur le concept de joint venture, tu es sur la bonne page. Tu pourrais même bien être intéressé par celui de fusion d'entreprise, non ?

Le concept anglais de joint venture correspond à celui de coentreprise : la mise en place d'une coopération entre plusieurs sociétés légalement et économiquement indépendantes, afin de réaliser un projet commun.

Les membres de la joint venture forment donc une entreprise commune, généralement dans le but d'atteindre une certaine position sur un marché ou de développer un produit spécifique. La coopération peut être planifiée à long et à court terme.

Création d'une joint venture

La création d'une joint venture nécessite au moins deux sociétés mutuellement indépendantes. La base d'une coentreprise est un projet commun, qui est défini dans le bien-nommé Joint Venture Agreement ("Accord pour la coentreprise").

Cet accord traite des modalités de l'union des deux entreprises, mais également des questions relatives à la répartition des bénéfices et à la gestion conjointe.

Les points suivants doivent être convenus d'avance :

  • la nature du concept,
  • le choix de la forme de l'entreprise,
  • le financement et les apports en numéraire,
  • la répartition du résultat, des risques et des pertes,
  • la distribution des tâches de gestion,
  • les organes directeurs.

Si l'un des partenaires n'a pas de responsabilité financière ou réglementaire, alors il ne s'agit pas d'un cas de coentreprise, mais d'un contrat de gestion ou d'un investissement.

Catégorisation des joint ventures

Les joint ventures peuvent être distinguées selon de nombreux critères, comme par exemple le nombre de partenaires, les lieux, le calendrier de la coopération ou encore la participation au capital.

Selon la forme de coopération

  • joint venture classique : coentreprise fondée grâce à un capital mis en commun, et dans laquelle les entreprises partenaires partagent les risques. La société est légalement indépendante.
  • joint venture contractuelle : les coûts, le risque et la répartition des bénéfices sont définis. Les parties peuvent déterminer librement si la coentreprise doit ou non avoir son propre statut juridique.

Joint ventures selon l'orientation de l'industrie

  • joint venture horizontale: La coentreprise horizontale regroupe des entreprises du même secteur et ayant une activité similaire (exemple : deux labels discographiques).
  • joint venture concrète : rapprochement des partenaires naturels (exemple : un label discographique et une maison de production de cinéma).
  • joint venture conglomérat : ici, pas de relation sectorielle entre les partenaires (exemple : un label discographique et un fournisseur d'accès à internet).
  • joint venture verticale : fusion d'entreprises partageant le même secteur d'activité, mais pas le même métier (exemple : un label discographique, un producteur de partitions et un studio d'enregistrement).

Selon la dimension spatiale

  • joint venture domestique : coentreprise nationale, dans laquelle les sièges sociaux de tous les partenaires sont situés dans le même pays.
  • joint Venture internationale : au moins l'un des partenaires a son siège social dans un pays différent de celui de la joint venture.

Avantages d'une joint venture

La principale raison de créer une coentreprise est de diviser entre différents acteurs les risques encourus sur un marché, et de se donner toutes les chances de faire un retour sur investissement substantiel.

Un autre motif est l'effet de synergie provoqué par la mise en commune de la connaissance du marché, de savoir-faire spécifiques ou au regroupement des sites de production.

Cela permet non seulement d'économiser des coûts, mais aussi de se créer une position beaucoup plus forte sur le marché.

En outre, le montage d'une coentreprise est souvent utilisé pour augmenter sa renommée : cela facilite, par exemple, la prise de position sur un marché étranger.

Inconvénients d'une joint venture

L'un des inconvénients majeurs d'une joint venture est l'effort de coordination relativement élevé entre les partenaires.

Cela inclut, par exemple, de longs processus de coordination et de prise de décision, ainsi que la nécessité de gérer la rapprochement interculturel et les conflits linguistiques, dans le cas de joint ventures internationales.

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp