Lexique
Lexique de comptabilité de Debitoor
Intensité capitalistique

Intensité capitalistique – Qu’est-ce que l’intensité capitalistique ?

L'intensité capitalistique est une statistique d’entreprise définie par le rapport entre les immobilisations corporelles brutes et l’effectif salarié moyen.

L’intensité capitalistique et les économies d’échelles s’intéressent aux moyens de production. Ces mesures ont un impact sur le comportement d'une entreprise.

Il est important de constater que l’intensité capitalistique varie dans une proportion considérable selon les secteurs d’activités. Certains secteurs ont besoin de plus de moyens pour être compétitifs sur le marché que d’autres, et ont donc besoin d’une levée de capitaux plus importante.

En quoi consiste l’intensité capitalistique ?

Pour une entreprise, le capital désigne l’ensemble des moyens de fonctionnement (immobilisations et besoins de fonds de roulement) à engager pour générer une unité monétaire supplémentaire de chiffre d'affaires.

Selon l’Insee, une forte intensité capitalistique signifie que l’entreprise emploie un grand nombre d’actifs pour générer un revenu (et inversement).

Ce ratio va donc permettre de s'assurer que l'entreprise génèrera des marges bénéficiaires suffisantes dans le cas où le secteur d’activité nécessite des levées de capitaux importantes.

Le calcul de l’intensité capitalistique

L'intensité capitalistique se calcule en additionnant les immobilisations brutes (IB) au besoin en fonds de roulement (BFR), puis en divisant le montant obtenu par le chiffre d'affaires (CA) de l'entreprise.

Pour résumer, la formule se pose comme suit :

(IB+ BFR) ÷ CA = intensité capitalistique

Nous faisons remarquer que l'évolution de la combinaison productive du capital et de l'effectif salarié est fortement liée au progrès technique au sein de la société et/ ou aux innovations ouvertes.

En effet, du matériel de dernière génération sera susceptibles d'accroître la production, ce qui peut inciter les entrepreneurs à accélérer la substitution capital/travail.

Intensité capitalistique et logique sectorielle

Certains secteurs économiques, notamment où les travaux de recherche et développement sont importants, nécessitent de fortes immobilisations corporelles.

A titre d'exemple, les entreprises industrielles (dans les secteurs de l'aéronotique et de l'automobile par exemple) sont à forte intensité capitalistique puisqu'elles nécessitent de lourds investissements et des besoins en fonds de roulement élevés contrairement au secteur de la grande distribution, à faible intensité capitalistique.

Généralement, un secteur aux sociétés dont l’intensité capitalistique est élevée devra afficher un excédent brut d’exploitation (EBE) et un chiffre d'affaires (CA) élevés afin de dégager la rentabilité suffisante pour investir.

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp