Tous les articles

Entreprises et salariés, tout ce qu’il faut savoir sur le télétravail

Qui n’a jamais entendu parler du télétravail ? C’est un mode de gestion récent en Europe et très en vogue à travers le monde !

Image pour l'article sur le télétravail représentant une femme travaillant sur un Macbook

En France, le télétravail s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’organisation du travail et séduit de plus en plus employés et employeurs. Quelles sont les raisons de cet engouement ? Et comment le télétravail s’organise en parallèle de l’entreprise ? C’est ce dont nous discutons dans ces lignes.

Le télétravail, qu’est-ce que c’est ?

Le télétravail est avant tout une opportunité pour expérimenter une forme d’organisation du travail flexible pour les parties de l’employeur et de l’employé, intégrant les enjeux de qualité de vie au travail, d’égalité professionnelle et de bonne performance.

Plus précisément, le télétravail désigne toute forme d'organisation du travail dans laquelle le travail n’est pas exécuté dans les locaux de l'employeur et se caractérise par l’utilisation des technologies de l'information et de la communication.

Il ne s’agit donc pas d’un aménagement du temps de travail effectif mais d'une modalité d’organisation du travail.

Qui sont les télétravailleurs ?

Les télétravailleurs sont en grande partie les salariés du secteur privé mais ils peuvent aussi être :

  • Des fonctionnaires (fonctionnaires civils, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics) ;
  • Des agents publics civils non fonctionnaires ;
  • Certains magistrats

Les travailleurs indépendants ne sont pas concernés par le télétravail mais par le travail à distance, le travail nomade etc.

Quels sont les avantages et les inconvénients du télétravail ?

Les télétravailleurs ne sont pas les seuls à bénéficier des avantages de cette délocalisation. Les entreprises et les pouvoirs publics y trouvent aussi leur compte. Il en va de même pour ce qui est d’en supporter les inconvénients.

Les avantages du télétravail

Pour les salariés, une valeur ajoutée du télétravail est la « zen attitude », pour le sentiment de liberté qu’il procure. Le salarié peut aménager ses heures de travail, dormir un peu plus longtemps. En termes pratiques c’est aussi une économie de temps et d’argent et une meilleure gestion du quotidien, entre vie privée et vie professionnelle.

Pour les entreprises, le télétravail peut produire un accroissement de la productivité de 5 à 30 %, l’affectation d’une partie des gains en temps de transport étant redirigée au bénéfice des tâches professionnelles. Une baisse d'absentéisme de 20 % voire des économies sur les locaux et les dépenses courantes.

Ainsi, le télétravail peut aussi avoir bien des avantages pour les sociétés à condition de l'utiliser à bon escient et de bien structurer sa mise en place. Bref, le télétravail est une culture d’entreprise à privilégier.

Enfin, au niveau des pouvoirs publics, le télétravail est un allié dans les efforts vers une diminution de l’empreinte carbone. Des salariés qui ne se déplacent pas vers leurs bureaux, c’est aussi un trafic plus fluide et une dynamisation progressive du territoire.

Les inconvénients du télétravail

Un inconvénient évident du télétravail à prendre en compte est l’isolement du salarié. Il n'intéragit plus ce qui peut causer une perte de confiance en soi et une perte d’intérêt (en fonction de sa personnalité). Pour certains, le maintien de l’esprit d’équipe passe par une communication soutenue tout au long de la journée de travail.

D’autre part, la discipline des heures de travail et de l’emploi du temps peut s'enrayer au fil du temps (quand le salarié est en télétravail à plein temps) ce qui fait perdre du temps aux deux parties, l’employeur et l’employé.

Du côté de l’employeur, la supervision se fait plus “en aveugle”. L’employeur se retrouve dans une situation délicate, où il ne peut faire un suivi optimal de leur travail.

Le télétravail peut représenter autant d’avantages que d’inconvénients (si le type de business ne convient pas à l’organisation en télétravail par exemple). En revanche, si l’employeur et l’employé arrivent à tomber d’accord sur un système effectif, c'est une culture d'entreprise qui fonctionne.

Comment mettre en place le télétravail ?

Le télétravail peut être mis en place par un accord collectif ou par une charte au sein de l'entreprise. Dans le cas où le télétravail est occasionnel, un simple accord mutuel (verbal ou par courriel) entre l'employeur et le salarié suffit.

Dans le cadre d'un simple accord avec le salarié, l'accord est formalisé avec l'employeur.

Dans le cadre d'un accord collectif ou d'une charte, ceux-ci doivent préciser les points suivants :

  • Les conditions de passage en télétravail et les conditions de retour au travail dans les locaux de l'employeur ;
  • Les modalités d'acceptation par le salarié des conditions de télétravail ;
  • Les modalités de contrôle du temps de travail ou de régulation de la charge de travail ;
  • La détermination des plages horaires durant lesquelles l'employeur peut contacter le salarié en télétravail ;
  • Les modalités d'accès des travailleurs handicapés à une organisation en télétravail (si applicable).

Un salarié ou un agent de la fonction publique est considéré télétravailleur si les conditions suivantes sont réunies :

  • Il effectue de façon régulière et volontaire, le même travail hors des locaux de son employeur ;
  • Il utilise les technologies de l’information et de la communication pour son travail ;
  • La position de télétravail figure sur le contrat de travail du salarié ou dans un avenant à celui-ci. il n’est plus nécessaire de modifier le contrat de travail pour permettre à un salarié de télétravailler.

Quelles sont les obligations des entreprises concernant les télétravailleurs ?

Le télétravailleur a les mêmes droits que les autres salariés de l'entreprise. Aussi, en tant qu'employeur, tu as des obligations spécifiques à l'égard de tes télétravailleurs :

  • Informer les salariés sur les équipements (restreints) mis à leur disposition, ainsi que des éventuelles sanctions auxquelles ils s'exposent ;
  • Fixer avec le salarié les plages horaires durant lesquelles ils peuvent être contactés ;
  • Organiser un entretien annuel avec les salariés en télétravail, notamment pour discuter des conditions d'activité du salarié et de sa charge de travail » ;
  • Donner la priorité aux télétravailleurs « pour occuper ou reprendre un poste sans télétravail qui correspond à leurs qualifications et compétences » et leur indiquer « la disponibilité de tout poste de cette nature ».

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp