Tous les articles

Petite entreprise deviendra verte (2/4) : les 5 essentiels

Nous poursuivons aujourd'hui notre série portant sur le défi environnemental et les façons dont les petites entreprises peuvent le relever.

Au premier épisode, nous avions constaté que la part des TPE/PME dans la production de déchets est en fait considérable.

blog-fr-entrepriseverte24-01092016.jpg

Développer des mesures "vertes" au sein de l’entreprise est une démarche à la fois utile, économique et fédératrice. Y être sensible c'est bien. Mais participer à l’effort commun, et aussi modeste soit l'initiative, c'est mieux !
Voici donc une liste de 5 habitudes à prendre au quotidien, pour faire la différence :

1. Economisez eau et électricité

Eteignez vos ordinateurs lorsque vous vous absentez, les mettre en veille ne suffit pas ! Evitez de mettre le chauffage au maximum en hiver et éteignez les lumières derrière vous en fin de journée. Et pour votre site internet, pourquoi ne pas opter pour un hébergeur vert ?

En ce qui concerne l'eau, en fonction de la dimension de votre entreprise, installez une bonbonne d’eau rechargeable. Banissez les gobelets en plastique jetables : un mug en céramique arborant J'❤ Lyon fera très bien l'affaire.
Chaque jour, un individu ne boit que 1% de l'eau qu'il consomme. En revanche, les toilettes sont un goufre : l'eau utilisée pour l'hygiène représente 60% de notre conso journalière.
Aussi, l’installation d'une chasse d’eau à double débit permet de réduire l'eau gaspillée par 45-60%, soit près de 5000 litres d'eau économisés par personne et par an. Tout de même. D'autant qu'on estime aussi qu'un litre d'eau (potable) sur 5 utilisés se perd à cause de fuites.

Pour information, on estime que 30% du montant des factures d’énergie payées par les entreprises françaises correspond à du gaspillage !

2. Proscrire le papier

On a assisté en l'espace de quelques années à une très vaste dématérialisation des données.
L'envoi d'emails, l'utilisation de signatures digitales et le fait d'effectuer ses démarches administratives en ligne tendent à rendre le papier désuet.
Bien sûr, on a toujours une ou deux petites choses à imprimer, et certaines campagnes de communication passent par l'utilisation de flyers.
Dans ce cas, évitez tant que possible de choisir du papier blanc classique, qui s'avère énergivore. Quelques chiffres :

  • papier blanc : 1 kilo produit = 80 litres d’eau utilisés. Il faut couper 2 à 3 tonnes de bois pour fabriquer 1 tonne de papier

  • papier recyclé : 1 kilo produit = 4 litres d'eau. Il suffit d'1 tonne de papiers usagés pour créer 900kg de papier recyclé, sachant qu'une fibre de papier est réutilisable jusqu'à 5 fois !

Aujourd'hui, ce papier est encore souvent perçu (à tort) comme moche et cher : pourtant des efforts ont été faits, et il existe une grande variété d'apparence et de qualité de papiers recyclés !

3. Gare au gaspillage alimentaire

Si vous avez un évènement d’entreprise, ou que votre entreprise dispose d'une cantine ou d'un traiteur, ne jetez pas les restes.
Gardez-les pour chez vous (les Tupperware existent en toutes tailles) ou mettez-les à la disposition d’une association qui collecte les immangés, ou d’un incubateur pour jeunes entrepreneurs un peu désargentés.
Optez pour la tendance “freegan” !

4. Résolu recycleur

Que ce soit chez vous ou au bureau, à peu près tout ce qui vous passe par la main est recyclable : canettes en aluminium, bouteilles en verre ou en plastique, emballages, cartouches d’encre, papier, matériel informatique, ampoules, piles et j’en passe !
Renseignez-vous autour de vous, il existe très probablement des lieux de collecte ou des centres de recyclage. L'organisme Eco-Systèmes (à but non lucratif) permet de savoir où, comment et quoi recycler. L'éco-organisme Ecologic est spécialisé dans les déchets électroniques par exemple. Le réseau Envie et l'association Emmaüs France proposent même de venir collecter les encombrants, ils reconditionnent les objets et les revendent à bas prix.
A la fois écologique et socialement intelligent !

5. Moyens de transport

Dernier point (et pas des moindres) où des efforts importants doivent être consentis.
Si la distance le permet, la marche ou le vélo sont les meilleures options : 100% écolo, excellent pour raffermir le corps et aérer l’esprit !
Le vélo est un investissement vite rentabilisé, sans compter que le libre-service se développe un peu partout en France.
Sinon, profitez des transports en commun. Bus à moteur électrique, tram-ways et métros : les grandes agglomérations jouent le jeu.
Si votre entreprise nécessite un véhicule, alors préférez-en un hybride (pensez à la prime écologique !) et faites de l’auto-partage : faites de vos voisins/collègues des compagnons de route plutôt que des concurrents d'embouteillage. La mutualisation du transport de marchandises est une excellente initiative aussi.

Enfin, pourquoi ne pas tout simplement instaurer une journée de télé-travail par semaine ? D'après une étude du cabinet de conseil GreenWorking, l'alternance entre bureau et télé-travail a un impact extrêmement positif sur les salariés, leur satisfaction et leur productivité (+22% par rapport aux non télé-travailleurs). Un peu d’audace, que diable :)

Et maintenant ?

La liste n'est pas complète, mais voilà de quoi améliorer vos habitudes et celles de vos collaborateurs. La sensibilisation et la prise de mesures respectueuses de l’environnement est un thème fédérateur pour l’équipe, puisque chacun, peu importe son rôle, peut s’y atteler et faire la différence.

Chez Debitoor, toutes vos factures d'abonnement sont uniquement disponibles en ligne. C’est beaucoup plus propre et pratique, pour tous ;)
En parallèle, chaque midi, une pépinière de jeunes entreprises récupère les surplus de nourriture de notre cantine.
Enfin, le télé-travail est une pratique courante chez nous, et 90% des membres de l'équipe du siège (Copenhague) se rendent au bureau en vélo ou à pied.

Et franchement, ça fait un bien fou :)

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp