Tous les articles

Pourquoi créer un site de e-commerce ?

Le e-commerce est en plein boom depuis plusieurs années déjà. La part de la population qui effectue des achats sur internet ne cesse de croître : en 2018, d'après Médiamétrie, on comptait 38 millions de cyberacheteurs en France.

Un entrepreneur ouvre son site de vente en ligne

Beaucoup d’entreprises ayant une boutique traditionnelle se lancent dans la vente sur internet et observent rapidement un impact positif sur leur activité. Selon une enquête Oxatis, les PMEs françaises qui ont sauté le pas remarquent des effets positifs sur leur chiffre d’affaires et même sur la fréquentation de leur magasin physique après avoir créé une boutique en ligne.

En parallèle, les sites de vente en ligne sont aussi des canaux intéressants pour les entrepreneurs sans magasin physique, puisqu’ils leur permettent de pouvoir vendre leurs créations et produits malgré tout.

Mais est-ce si simple en pratique ? Comment s’assurer qu’investir dans un site de e-commerce soit rentable ? Quels sont les pièges à éviter ?

Pour en savoir plus et avoir des conseils concrets, quoi de mieux qu’apprendre de véritables retours d’expérience ? Nous avons donc donné la parole à trois de nos utilisateurs qui ont ouvert leur boutique en ligne depuis plusieurs années et qui ont gentiment accepté de partager leurs connaissances :

  • Elodie, créatrice de la marque de bijoux fantaisie graphiques et originaux Ckomça.
  • Marie, fleuriste en atelier qui travaille à la fois les fleurs fraîches et les fleurs séchées et fondatrice de l’Atelier Aimer.
  • Léo et Violette, les fondateurs de la marque du même nom, qui proposent des sacs, des produits de petite maroquinerie et des sneakers en cuir.

Même si leurs entreprises appartiennent à des secteurs d’activité différents, tous ont opté pour une boutique en ligne pour pouvoir vendre leurs produits à des particuliers. Elodie, Marie, et Léo et Violette ont créé leur boutique en ligne il y a respectivement 8, 2 et 6 ans.

Pourquoi se lancer dans la vente ligne ?

On pourrait penser que lorsqu’il s’agit d’ouvrir un site de vente en ligne, la motivation principale est d’obtenir une source de revenus supplémentaire. Évidemment, nos entrepreneurs le confirment : l’argument du volume des ventes est présent, mais la motivation ne se résume pas à cela !

Marie de l'Atelier Aimer s'est lancée dans l'e-commerce

Léo et Violette précisent qu’une boutique de e-commerce permet de “vendre les produits en ayant une relation directe avec les clients”. Pour Marie, la vente en ligne était un moyen de développer une autre partie de son activité qui s’y prêtait particulièrement bien : ses créations en fleurs séchées.

Quant à Elodie, elle affirme que sa boutique en ligne est la “vitrine” de sa marque et qu’elle joue un rôle crucial pour son activité de petit artisan créateur. Son site de e-commerce lui a notamment permis d’obtenir plusieurs partenariats avec des boutiques pour distribuer ses bijoux.

Les opportunités associées à la vente en ligne

Plusieurs opportunités découlent de l’ouverture d’une boutique en ligne.

Tout d’abord, l’e-commerce permet aux vendeurs d’atteindre une clientèle plus large. Marie en a fait l’expérience et confirme que de cette manière, “on peut toucher des clients aux quatre coins de la France et à l’étranger”. Léo et Violette la rejoignent - selon eux, “la vente sur internet permet de n’avoir aucune limite de temps et d’espace”.

Grâce au e-commerce, Elodie a pu elle aussi élargir ses horizons en matière de clientèle. Ainsi, même si son entreprise est située sur l’île de la Réunion, un tiers de ses commandes sont désormais destinées à des clients vivant en métropole, en Suisse et en Belgique.

“La vente sur internet permet de n’avoir aucune limite de temps et d’espace.” - Léo et Violette

La vente en ligne peut aussi être intéressante pour les entrepreneurs qui, comme Elodie, vendent leurs créations de manière occasionnelle, lors d’expositions, et qui n’ont pas de magasin physique. Dans ces cas là, la boutique en ligne permet de fidéliser les clients, qui peuvent acheter des produits à tout moment en dehors de ces évènements.

Léo et Violette, deux entrepreneurs qui cumulent boutique en ligne et magasin

Les challenges à surmonter lors de la création d’une boutique en ligne

Se lancer dans l’aventure du e-commerce n’est pas de tout repos. Les entrepreneurs que nous avons interviewé ont dû faire face à un certain nombre de challenges lors de la création de leurs boutiques en ligne.

Premièrement, acquérir de la visibilité sur internet parmi les 200 000 et quelques sites de e-commerce actifs en France a été une épreuve pour tous.

“Le plus difficile et ce que je sous-estimais, c’est le travail nécessaire pour faire connaître la boutique.”  - Elodie

Le référencement est une étape primordiale pour ce faire, et d’après Marie, le processus est long. Elodie mentionne également qu’il est crucial de connaître les notions de référencement. De plus, celles-ci sont techniques et évoluent constamment.

Deuxièmement, gagner la confiance des clients est également un challenge à surmonter. Léo et Violette racontent qu’il a été important pour eux de “rassurer sur la qualité des produits”. Pour Marie de l’Atelier Aimer, les avis clients ont été une aide précieuse à ce sujet.

“Le démarrage sur une plateforme est toujours un peu long car il faut le temps que le référencement se fasse, que les premiers avis arrivent...” - Marie

Troisièmement, si l’on choisit de créer son site de toutes pièces, il ne faut pas sous-estimer le volet technique. Elodie a d’ailleurs choisi de faire appel à une équipe de webmasters pour cela. Une décision certes coûteuse, mais qui selon elle, lui a permis de donner un rendu plus professionnel à son site et de totalement le personnaliser, même au niveau des fonctionnalités. Ses clients peuvent désormais créer leur propre compte sur sa boutique en ligne.

Enfin, il est aussi nécessaire de rester informé des changements en matière de loi qui sont susceptibles d’affecter la boutique en ligne, comme le règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), ou encore la directive sur les services de paiement (DSP2).

Elodie de Ckomca a une boutique en ligne

3 conseils pour bien démarrer dans l’e-commerce

Malgré le fait qu'une boutique en ligne “ne fonctionne pas toute seule”, comme le dit Elodie, elle peut être une source d’opportunités pour les commerçants. Alors, es-tu prêt à te lancer ?

Nous avons demandé aux entrepreneurs quels conseils ils donneraient à ceux qui sont tentés par l’aventure du e-commerce.

Léo et Violette soulignent l’importance de rester patient et pugnace : “Il faut garder la même ligne directrice, même si les résultats ne sont pas immédiats”.

Elodie insiste aussi sur le fait que tout ne se met pas en place du jour au lendemain, mais qu’il faut faire la part des choses. Créer sa boutique en ligne est, certes, “un investissement financier et en temps”, surtout pour les petits entrepreneurs, mais c’est aussi “un outil à ne pas négliger”.

Quoiqu’il en soit, malgré les challenges et le temps nécessaire, Marie conclut en disant que le mieux est d’essayer, quitte à apprendre par tâtonnements : “Foncez ! C’est en essayant qu’on saura si ça marche”.

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp