Réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise

Aujourd’hui, la plupart des entreprises utilisent abondamment le numérique dans le cadre de leurs activités. Du designer graphique au fleuriste en passant par le producteur audiovisuel, beaucoup se servent de leur ordinateur, de leur tablette ou de leur smartphone comme outil de travail. Si le digital est pratique car plus accessible, il n’est cependant pas sans coût environnemental, malgré les idées reçues.

Personne laissant une empreinte derrière elle

En tant qu’entreprise, il est avantageux de réduire son empreinte carbone numérique et digitale pour des raisons environnementales, mais aussi pour d'autres raisons. Voici pourquoi et comment y travailler.

Qu’est ce que l’empreinte carbone numérique ?

L’empreinte carbone numérique est la mesure du volume de CO2 émis lors de l’utilisation d’outils digitaux et numériques.

À première vue, il peut paraître étrange et abstrait de penser que nos activités numériques ont un impact environnemental à prendre en compte. Peut-être est-ce car nous sommes toujours dans une logique où nous pensons qu’utiliser le numérique est moins polluant qu’utiliser des supports papier. Cependant, ce n’est pas parce que nos activités numériques sont invisibles qu’elles n’ont pas d’impact environnemental.

Toutes nos activités numériques et notre navigation internet utilisent de l’électricité qui est encore majoritairement créée grâce à la combustion d’énergies fossiles, et elles émettent donc indirectement du CO2. Allumer un ordinateur, envoyer un email, faire fonctionner une borne WiFi ou encore sauvegarder des photos sur le Cloud émettent du CO2.

Si les données stockées en ligne et celle liées à la navigation internet sont invisibles, elles ont en réalité une présence physique, dans le sens ou chaque fichier est sauvegardé dans un centre de stockage informatique. L’émission de CO2 de ces centres de stockage des données est estimée être au moins égale à celle du trafic aérien dans le monde.

Centre où les données, comme celles relatives à tes factures, sont stockées

Pour mieux comprendre l'empreinte carbone numérique, voici quelques exemples concrets :

  • Deux recherches effectuées sur Google génèrent autant de CO2 que de faire bouillir de l’eau avec une bouilloire (environ 15 g de CO2).
  • Envoyer un email avec une pièce jointe volumineuse peut émettre jusqu’à 50 g de CO2.
  • Chaque seconde passée à surfer sur un site internet émet environ 0.2 g de CO2.

Dans une entreprise utilisant les technologies digitales et internet, chaque salarié a donc une empreinte carbone numérique non nulle.

Comment réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise ?

Des petites initiatives prises au quotidien peuvent considérablement contribuer à réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise. Voici quelques idées :

Instaurer un mode veille sur les ordinateurs et appareils électroniques se déclenchant après une période d’inutilisation prolongé pour que ceux-ci consomment moins d’électricité.

Éteindre les appareils électroniques et ordinateurs en fin de journée plutôt que de les laisser en veille. Même en veille, ils consomment de l’électricité.

Débrancher les chargeurs et appareils qui ne sont pas utilisés. Bien qu’ils soient éteints, les ordinateurs branchés continuent à consommer de l'électricité.

Mieux gérer les données. En général, les entreprises stockent un volume important de données, qu’il s’agisse de fichiers de travail, de données client ou administratives. Peu d’entreprises font vraiment le tri entre les données qui sont vraiment nécessaires de conserver et celles qui sont inutiles. Trier tes données et ne conserver que le strict nécessaire peut aider à réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise.

Utiliser un moteur de recherche qui compense son empreinte carbone. Comme expliqué, chaque recherche internet émet du CO2. Pour compenser cet effet, tu peux utiliser Ecosia, un moteur de recherche qui consacre ses bénéfices à la plantation d’arbres dans les zones du globe qui en ont le plus besoin.

Se désinscrire des newsletter inutiles. Il est parfois tentant de s’inscrire à beaucoup de newsletters, comme lorsque l’on fait de la recherche ou si l’on souhaite se tenir au courant des dernières tendances de son secteur d’activité. À la longue, certaines de ces newsletters te seront probablement moins utiles et finiront dans ton dossier corbeille ou spam. Pour réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise, tu peux te désinscrire et ainsi éviter l’émission de CO2 associée à l'envoi, à la réception et au stockage de cet email.

Pourquoi réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise ?

Les efforts destinés à réduire l’empreinte carbone digitale de ton entreprise ne sont pas seulement bénéfiques pour l’environnement. Ils peuvent également l’être pour ton entreprise.

Une initiative de RSE

Tout d’abord, ces efforts ont un impact environnemental positif et constituent donc des initiatives qui s’inscrivent dans la logique de la responsabilité sociétales des entreprises (RSE). Aujourd’hui, les consommateurs se tournent de plus en plus vers des entreprises qui font des efforts pour minimiser leur effets négatifs sur la société et l'environnement. Adopter des initiatives pour réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise a donc également une valeur stratégique et peut rendre ton entreprise plus attractive.

Protection des données personnelles et empreinte carbone numérique

Le stockage de données contribuant grandement à l’empreinte carbone numérique de ton entreprise, il est judicieux de mieux gérer tes données et de ne conserver que celles qui sont nécessaires. Appliquer ce principe de gestion des données te sera bénéfique en matière d’impact environnemental mais aussi en matière d’organisation et de protection des données.

En faisant en sorte de ne pas conserver plus de données que ce dont ton entreprise a vraiment besoin, et de ne pas conserver des données plus longtemps que nécessaire, tu diminues le volume de données conservées par ton entreprise. Il sera plus facile de t’y retrouver, mais aussi plus simple d’être conforme au règlement général sur la protection des données personnelles (RGDP), qui requiert une organisation efficace des données personnelles stockées par l'entreprise.

Attention cependant à également être conforme aux lois relatives aux délais de conservation des documents commerciaux. En France, les factures et les bons de livraison doivent par exemple être conservés pendant une durée de 10 ans après leur date d’émission.

Réduire les dépenses énergétiques de l’entreprise

Beaucoup d’appareils numériques consomment de l’électricité. Mettre ces appareils en veille après une durée d’inutilisation prolongée, les éteindre et les débrancher en fin de journée sont des actions qui peuvent permettre de non seulement réduire l’empreinte carbone numérique de ton entreprise mais aussi de diminuer les frais relatifs à ta consommation d’électricité.

… Alors pourquoi ne pas agir de manière plus responsable?

Écrit par Emilie JaillotEmilie Jaillot, 18 Mars 2019 dans Général Trucs et astuces

Ta facturation très simplement Debitoor by SumUp